Environnement

La Cites exclut le requin-taupe des espèces protégées

requni_taupeLa conférence de la Cites a retiré, jeudi 25 mars, sa protection au requin-taupe, le seul qu'elle avait accepté mardi d'inscrire à son annexe II pour en réguler le commerce, offrant une victoire totale au Japon.

Le requin-taupe (Lamna nasus), un requin des eaux tempérées dont la population s'est effondrée de 80 % ces dernières décennies, était le seul à avoir passé la barre en commission sur les quatre espèces commerciales de requins proposées à la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées (Cites).


Le Japon et la Chine, suivis par Singapour et la quasi-totalité des pays d'Asie, ont exprimé tout au long de la conférence de Doha, qui s'achève jeudi, leur opposition à voir la Cites s'emparer des espèces marines commerciales comme les requins, mais aussi le thon rouge d'Atlantique ,est et de Méditerranée et les coraux rouges précieux.

 

Articles en relation

Related Articles

©2018 Deeper Blue with love - All rights reserved
  • Association de loi 1901